30 août 2009

Prêtre-brancardier affecté au Groupe de la 39e division

   Dans une correspondance qu’il adresse au secrétaire de l’Évêché de Nancy, M. Charles Pernot, curé de Gripport, relate les circonstances dans lesquelles le caporal brancardier Pierrat, vicaire à St-Sébastien de Nancy, a été blessé près du village de Bellange puis fait prisonnier dans des circonstances tragiques. Tous deux appartenaient au Groupe des brancardiers de la 39e division.    « Au moment de la contre-attaque allemande, nous nous trouvions à Bellange où nous avions reçu l’ordre d’évacuer les blessés... [Lire la suite]
Posté par jadier à 14:03 - Commentaires [1] - Permalien [#]

29 août 2009

Dans les coulisses de Morhange

   Dans le secteur de Lidrezing, au plateau du Haut-de-Kœcking, les compagnies du 79e R.I., après s’être déployées sur une position découverte battue par l’artillerie ennemie, gagnent la lisière de la forêt. Le caporal Martin, 8e compagnie du 2e bataillon, brosse un tableau de la situation de sa section, en fin de journée du 19 août 1914 :    «  Dans cette pointe de forêt où nous sommes, arrivent continuellement, section par section, de nouvelles compagnies. Aussitôt là, chaque unité se couche pour se... [Lire la suite]
Posté par jadier à 17:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 août 2009

Les combats de Bidestroff ( 19-20 aoûr1914 )

   Tous les Lorrains connaissent dans ses grandes lignes le dispositif de la 2e armée française, l’armée de Castelnau, dont l’avance leur donna tant d’espoir au début de la guerre : de la gauche à la droite d’un front qui s’étendait de la région de Nomeny à celle de l’étang de Mittersheim, se déployaient les forces des 9e, 20e, 15e et 16e corps d’armée. Après une avance assez heureuse et facile, les vaillantes troupes de la 2e armée, au soir du 18 août, avaient reçu pour le lendemain la mission suivante : tandis que le... [Lire la suite]
Posté par jadier à 18:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 août 2009

Bidestroff - En souvenir de l'héroïsme des Niçois et des Provençaux

   La cérémonie d’inauguration du monument de Bidestroff, petit village au nord-est de Dieuze, s’est déroulée le 16 août 1936 à 15 heures. Plusieurs milliers de personnes se sont réunies au pied de la stèle effilée qu’une inspiration un peu étrange assurément, mais cependant d’une incontestable noblesse, a sommée des deux bras implorants et du visage fervent de Saint-Michel, archange, patron de Bidestroff, offrant en holocauste la vie des disparus.    Un programme chargé où dans la partie officielle de... [Lire la suite]
Posté par jadier à 23:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 août 2009

Quand Joffre décide de prendre immédiatement l'offensive en Lorraine

Ce qui avait été prévu pour l'offensive en Lorraine est bouleversé par la décision de Joffre.    Dans son mémoire du mois d’avril, le général de Castelnau avait souligné qu’une offensive en Lorraine dans l’étroit couloir de Delme, sur un terrain hérissé d’obstacles, barré de solides organisations défensives et sous la menace du camp retranché de Metz, se heurterait aux plus graves difficultés. A plus forte raison, si on la lançait avec des moyens insuffisants et sans l’artillerie lourde qu’il avait jugée... [Lire la suite]
Posté par jadier à 11:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 août 2009

Elles n'iront plus fleurir vos tombes

  Le cimetière militaire d’Achain appelé « cimetière de la 39e division » regroupait les nombreuses tombes disséminées sur le territoire de Marthil, Bellange, Dalhain, Achain.    En avril 1919, un inventaire était dressé par les maires des communes concernées, de façon à répertorier les tombes, à identifier les corps qui dans un premier temps avaient été inhumés sur les lieux mêmes des combats. Sur la liste concernant le secteur de Marthil, 42 tombes y figurent, dont la n°1 attribuée au St-Cyrien, le... [Lire la suite]
Posté par jadier à 15:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 août 2009

Les attaques menées par le 153e R.I. autour d'Achain

   Le colonel Loyseau de Grandmaison, commandant le 153e R.I. de Toul, est bien connu pour ses deux conférences sur le thème de l’esprit offensif, faites aux officiers de l’état-major de l’armée en 1911. Le régiment se compose de  61 Officiers - Troupe 3 058.    Le 19 août 1914, le régiment quitte son cantonnement d’Arracourt à 4 heures prenant la direction de Château-Salins par Vic où il passe drapeau déployé à 8 heures ; la population est enthousiaste. Enfin, Château-Salins à 9 heures.  ... [Lire la suite]
Posté par jadier à 17:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 août 2009

La 78e brigade sous la mitraille

   Le 19 août 1914, la 39e division commandée par le général Dantant, a reçu pour mission d’aller s’installer sur le front signal de Marthil et signal de Baronville, avec pour consigne de marcher en deux colonnes. Celle de droite est composée par la 78e brigade, placée sous les ordres du général Gérôme. Deux bataillons du 160e R.I. sont en avant-garde, direction Achain.        Vers 10 h 30, l’avant-garde arrive à hauteur de la cote 271 (1 km 500 au sud de Vannecourt). La liaison avec la... [Lire la suite]
Posté par jadier à 14:06 - Commentaires [1] - Permalien [#]
18 août 2009

Accrochages sérieux au 16e corps

Dès le milieu d'août 1914, le 16e corps d'armée se porte dans la région de Morhange. Il est commandé par le général Taverna.    Le général de Castelnau espérait bien pouvoir déboucher de la Seille le 18 août. Mais, dès le matin, le 16e corps rencontrait de sérieuses difficultés. Des forces importantes ennemies occupaient les bois de Mittersheim, de Loudrefing et de Cutting. Le corps de cavalerie Conneau, qui devait opérer à sa droite et faciliter ses progrès, avait été arrêté par l’infanterie allemande à Dolving et... [Lire la suite]
Posté par jadier à 17:52 - Commentaires [1] - Permalien [#]
13 août 2009

Morhange - Le traitement des blessés français

Un Bilan inquiétant.     Au cours de la bataille de Morhange, le chiffre précis des pertes de la 2e armée française se révèle fort difficile à évaluer. Plusieurs unités ont particulièrement souffert : au 37e régiment d’infanterie, 27 officiers et 800 hommes ont été mis hors de combat ; au 4e bataillon de chasseurs à pied on dénombre plus de 50% du bataillon disparu. De son côté, le 160e régiment d’infanterie perd 33 officiers et 1 800 hommes ; le 156e régiment d’infanterie laisse sur le terrain 15 officiers et 900... [Lire la suite]
Posté par jadier à 17:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]