Dans son roman « Catherine soldat », Adrienne Thomas, en réalité Herta Strauch, résidant avec ses parents, commerçant installés à Metz, évoque ses souvenirs et notamment les événements qui se passent en gare de Metz après la bataille du 20 août 1914 à Morhange. Le passage des prisonniers français, le transfert des civières de grands blessés allemands vers les hôpitaux. La Mutte de la cathédrale sonnant pour annoncer aux messins la victoire des troupes allemandes à Morhange. Le 29 août 1914 au matin, les canons français pris près de Morhange traversent la ville pour être exposés sur la place d’Armes.

   Document saisissant des canons et caissons à munitions, fourgons, pris après les combats et présentés au pied de la cathédrale, comme trophées à la population de Metz.

Metz - Copie

Document collection de l'auteur