14 juillet 2009

Poème

Morhange Le Germain retranché dans cette vaste plaine, Dont le feu des canons hérissant les hauteurs Décimait nos poilus qui, sans reprendre haleine, Fonçaient sur l'ennemi de toute leur ardeur. Et sous le choc brutal de ces rustres sauvages, Ces légions de l'enfer surgissant en tous lieux, Les petits fils des Francs au sublime courage Bravaient l'obus fatal, et le fer et le feu. Nos régiments de fer, gardiens de nos frontières, Aguerris avant l'heure et fiers dans leur vigueur, En... [Lire la suite]
Posté par jadier à 08:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 juillet 2009

MORHANGE Pourquoi !

Il n'y a que deux façons, pour ceux qui n'y étaient pas, de se représenter la guerre : les notes des témoins ; les ordres des chefs. André Tardieu Il faut laisser au temps le soin de rassembler, de révéler les renseignements que les historiens auront le loisir d'examiner, de trier, d'ordonner et de présenter au public. André Bellard
Posté par jadier à 18:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]