20 août 2013

20 août 1914, bientôt cent ans

A ceux et à celles qui s'intéressent à la Grande Guerre, Souvenons-nous que les éléments du 20e corps d'armée, commandé par le général Foch, viennent se heurter, le 20 août 1914, au bastion de Morhange en y laissant plus de 5 000 morts, blessés et prisonniers.Une bataille qui n'est plus guère présente dans la mémoire collective des Français. On peut affirmer que cet ici que le dogme de l'offensive prend fin. Morhange aura été la grande surprise que les Allemands ont réservé à notre offensive. La commune de Riche rendra un hommage... [Lire la suite]
Posté par jadier à 13:46 - Commentaires [6] - Permalien [#]

19 juillet 2013

Considération du général de Castelnau ayant pris le commandement de la 2e armée.

   Le 14 août 1914, au moment où débute  l’offensive en Lorraine, le général de Castelnau se voit retirer deux corps d’armée. Il proteste contre ces amputations qui le privent d’une partie de sa force alors que sa mission reste inchangée au moment où son armée va opérer sur un très large front dans une région forestière ou coupée.    Dans une lettre qu’il adresse à son fils Louis il écrit : « Je n’en reviens pas. Tu sais avec quel soin méticuleux et minutieux j’avais étudié dans certains... [Lire la suite]
Posté par jadier à 16:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 juillet 2013

Un Triste défilé

Le 14 août 1914, les habitants de Réméréville (Meurthe et Moselle) observent certains régiments du 20e corps d’armée traverser leur petit village et y faire halte avant de se diriger vers Château-Salins.  Les femmes, les enfants et les vieillards sont occupés aux moissons.  Au loin le canon tonne, la présence des militaires rassure mais pas pour longtemps. Le 21 août, l’anxiété se lit sur les visages des villageois, ces mêmes troupes se replient. Toute la nuit des convois traversent le village de Réméréville. Ce roulement... [Lire la suite]
Posté par jadier à 14:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 juillet 2013

Les Alpins à Dieuze

  Devant l’accumulation des forces allemandes, le mouvement de repli des troupes des 15e et 16e corps dans la plaine de Dieuze commence à se dessiner le 20 août 1914. L’armée de Lorraine depuis Morhange jusqu’à Sarrebourg se rabat sur ses positions de couverture.    Le sous-lieutenant Georges Bertrand du 6e bataillon de chasseurs alpins évoque dans son carnet de route la situation des alpins dans Vergaville (20 août 1914), le repli en direction de Dieuze sous les balles. Pour se dégager de l’étreinte de l’ennemi, deux... [Lire la suite]
Posté par jadier à 18:23 - Commentaires [2] - Permalien [#]
30 juin 2013

Fayolle l'artilleur

   Dans ses cahiers secrets de la Grande Guerre, le maréchal Fayolle évoque brièvement les premiers jours du mois d’août 1914 en Lorraine. L’artilleur Fayolle est âgé de 62 ans lorsqu’il vient d’être placé à la tête de la 139e Brigade d’infanterie. Il assiste à la mise en route des deux régiments de réserve (6 000 hommes), issus du 20e corps d’armée.    « J’ai peur d’avoir peur, d’être inférieur à ma tâche mais je n’aurai toujours pas plus peur que les autres et je ferai de mon mieux. Mon ignorance des... [Lire la suite]
Posté par jadier à 19:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 juin 2013

Bidestroff, sur les traces des combats

 Groupe de journalistes allemands visitant le champ de bataille et recueillant les témoignges des notables du village     De Vergaville, nous passons devant la ferme Steinbach pour aller au village de Bidestroff. Celui-ci se trouve à droite de la grande route de Dieuze vers Bénestroff, caché derrière une colline en pente douce sans arbres. A droite et à gauche du chemin rural nous rencontrons encore des traces de la bataille qui ici, a fait rage avec autant de violence qu’à Vergaville. Le chemin qui ensuite mène... [Lire la suite]
Posté par jadier à 16:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 juin 2013

Le rêve brisé d'un Lorrain de Château-Salins

   Malgré la fatigue augmentée par l’accablante chaleur des jours précédents, les longues marches avec les épaules meurtries par le lourd havresac, et les pieds enflés dans les pesants godillots, les nuits passées à la belle étoile, harcelées par l’angoisse de la guerre et d’irritants moustiques, sans oublier les accrochages sérieux avec l’ennemi, le moral des soldats est excellent. Mais au matin du 20 août 1914, dans la verdure du paysage comme à l’orée des blés d’or, les symboliques pantalons rouges allaient devenir des... [Lire la suite]
Posté par jadier à 23:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 juin 2013

Nancy, une gare très animée

Dès le 31 juillet 1914, au matin, la gare de Nancy est occupée militairement par un détachement de territoriaux, tandis que la Commission militaire se met en place dont son rôle est très complexe. Elle procède aux embarquements et aux débarquements des troupes au quai Mon-Désert. Pendant cette période de mobilisation qui va durer jusqu'au 12 août, les différents mouvements concerne l'évacuation des émigrants, surtout des Italiens, les transports des mobilisés et les transports de concentration. La mobilisation comme la... [Lire la suite]
Posté par jadier à 18:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 mai 2013

Cimetière de la 39e Division à Achain    Le 19 août 1920, à 9 heures, un service religieux a été célébré dans l'église d'Achain en présence des généraux Tantot et Vouxaux, des colonels et des délégations des régiments de la 39e division, 146e, 153e, 156e et 160e régiments d'infanterie et 39e régiment d'artillerie. De l'église, le cortège s'est rendu sur le plateau au cimetière militaire d'Achain.    Le cimetière dessine un vaste rectangle, traversé par deux allées, le coupant en croix : au centre un rond-point,... [Lire la suite]
Posté par jadier à 17:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 mai 2013

Vision de la bataille de Morhange par un habitant d'Achain :    << Quand l'armée française est arrivée à Achain (village proche de Morhange), nous achevions le repas de midi. J'étais jeune et je n'avais jamais vu la tenue des soldats français : pantalon rouge, veste bleue, képi rouge recouvert de bleu.    Les combats diminuèrent au cours de la nuit du 19 au 20 août et le secteur fut assez calme. C'est le lendemain de bonne heure que la bataille a recommencé, avec une certaine violence dès le lever du jour.... [Lire la suite]
Posté par jadier à 10:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]